Point Culture – Les gargouilles

Les gargouilles sont des sculptures qui servent à enjoliver le système d’égouttement des eaux de pluie. On les trouve en Europe sur les cathédrales à partir du 13e siècle. Quand il pleut, l’eau glisse sur le toit en une espèce de torrent tout le long de la toiture. On a inventé les gouttières, des demi-tuyaux qui suivent la bordure du toit et recueillent l’eau. Les gouttières mènent à un tuyau qui descend puis s’écarte du mur de la maison pour que l’eau de pluie se déverse loin et ne s’infiltre pas dans les fondations de la maison. Le bout de tuyau qui s’écarte du mur s’appelle une gargouille.Elles seraient les gardiennes du Bien: c’est-à-dire des églises.

Elles éloigneraient les forces du mal: esprit malin, êtres démoniaques, les non chrétiens.

Elles les rejetteraient en même temps que les eaux sales (eau: symbole de purification dans le christianisme).

Elles protègeraient la maison de Dieu et ses fidèles et mettraient en garde les chrétiens contre les tentations de l’extérieur. Leur aspect terrifiant (leurs grimaces et leur férocité) avait pour but d’effrayer le Mal. Ce dernier étant le pire ennemi de la religion chrétienne. La légende raconte que les gargouilles hurlaient à son approche. Elles sont une parfaite illustration d’un grand principe médiéval : le salut et la lumière ne se trouvent que dans la Maison de Dieu.

gargouille.jpg

Bonus: Légende sur l’origine des gargouilles

Il y a très longtemps, un dragon ailé hantait les rives de la Seine et terrorisait la population en crachant des torrents d’eau et en décimant les hommes et les animaux. En l’an 520, le prêtre St Romain qui deviendra plus tard évêque de Rouen décida de délivrer Rouen de ce monstre à condition que les habitants se fassent baptiser et qu’une église soit construite en ces lieux. Ces derniers acceptèrent et la gargouille fut vaincue par le signe de la Croix et mise au bûcher.

Seul le corps de la bête se consuma, la tête et le cou ne brûlèrent pas et furent exposés sur les remparts de la ville. Les gargouilles, ne pouvant plus vivre le jour car le soleil transformait leur chair en pierre, reprenaient vie à la tombée de la nuit avec la lune.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :